Nous utilisons des cookies afin d?optimiser votre navigation sur Internet. Si vous voulez continuer à consulter ce site, veuillez accepter l?emploi des cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur notre déclaration de protection des données.

 

Céramo-métallique esthétique VITA VMK Master®

Savoir-faire : c'est ainsi que vous obtiendrez de remarquables résultats

De Jürgen Freitag, maître prothésiste

Jürgen Freitag (JF Dental, Bad Homburg) avec ses dizaines d'années d'expérience sait que "La perfection esthétique est le fruit de l'innovation et de la tradition". Ce spécialiste du cosmétique spécialisé dans la prothèse esthétique de haut niveau apprécie non seulement les matériaux très modernes et la technique CFAO mais aussi les atouts de la prothèse en céramo-métallique. Il conjugue ainsi le meilleur des deux mondes et propose à ses clients des travaux d'excellente qualité.

J'apprécie avant tout la polyvalence et le fort potentiel esthétique de la céramo-métallique, notamment celui de VMK Master. Pour certaines indications comme par ex. des moignons décolorés ou des travaux à attachements, je privilégie les infrastructures métalliques à celles en dioxyde de zirconium. Par exemple pour cette patiente âgée de 35 ans pour laquelle il a fallu masquer les moignons présentant de fortes dyschromies (ill. 1). Avec une solution tout céramique, le cosmétique laisserait transparaître le reflet grisâtre créé par les moignons décolorés. Il est donc évident que pour ce cas clinique VITA VMK Master s'impose.

Le cas présenté est un cas standard avec visiblement peu de potentiel pour un résultat spectaculaire. Ce sont pourtant souvent ces cas standards qui donnent de jolis résultats esthétiques sans demander un énorme travail . Le secret réside ici dans le fait de se concentrer sur l'essentiel: la forme, la couleur et l'état de surface.

L'infrastructure : un rôle de soutien et de masquage

Pour la fabrication de chapes, je mise sur la méthode CAO/coulée qui me permet de combiner les avantages de la technique CAO la plus moderne et ceux de la coulée sous vide et sous pression qui n'a plus à faire ses preuves. Je construis l'infrastructure sur l'ordinateur, je l'usine dans un bloc de cire puis je monte des tiges de coulée sur cette maquette en cire. Le travail se poursuit avec la mise en revêtement et la coulée. Avec cette méthode j'obtiens après dégrossissage une épaisseur de paroi bien précise de 0,3 mm avec en plus un net gain de temps et une bonne rentabilité. Le laboratoire profite de la valeur ajoutée, pas un prestataire extérieur.

J'aime les alliages précieux pour leur couleur jaune à la tonalité chaude qui s'associe très bien à la céramique VITA VMK Master. Avant le montage cosmétique les infrastructures sont réduites d'env. 0,2 mm du côté vestibulaire afin d'aménager un espace pour l'épaulement en céramique.

Ill. 1 : la situation initiale comporte 4 moignons de dents antérieures : 12 coloration sombre, 11 décoloration du côté vestibulaire, 21 et 22 dotées de pivots métalliques.

Un système pour la stratification

La céramique VITA VMK Master possède non seulement de remarquables propriétés de mise en œuvre et se sculpte remarquablement mais elle est également simple à monter et présente un retrait minime. La riche palette de masses complémentaires est idéale, même pour la personnalisation des travaux les plus exigeants.Le résultat esthétique est aussi convaincant sur le modèle qu'en bouche.

Ill. 2 : une stratification DENTINE avec OPAQUE DENTINE, DENTINE, CERVICAL CE3 (jaune d'or) ; central-incisal DENTINE MODIFIER DM3 (jaune) ; proximal-incisal DENTINE MODIFIER DM1 (blanc).

Un utilisateur non expérimenté peut être perplexe face à un montage composé de sept ou huit masses. Toutefois si cet utilisateur assimile la méthode et la logique, il se rendra compte - s'il a bien analysé les caractéristiques propres à la dent à reconstruire - qu'il est quasiment impossible de réaliser un cosmétique totalement naturel avec seulement quelques masses. De plus avec une restauration aussi esthétique il pourra vraiment faire la différence sur le plan financier avec une restauration monolithique en céramo-céramique.

Ill. 3 : une stratification finale pour la première cuisson avec des masses EFFECT. CERVICAL CE3 (jaune d'or) ; TRANSLUCENT T4 (neutral), T5 (bleu clair), T6 (bleu); WINDOW ; PEARL TRANSLUCENT PLT1 (nacre-crème) ; LUMINARY LM5 (brun clair).

Les illustrations 2 à 4 montrent à partir d'une couronne sur 11 les masses VITA VMK Master utilisées pour la première cuisson. Pour bien expliquer, les masses de céramique ont été colorées avec des colorants alimentaires. Les couleurs mentionnées dans les légendes des photos ne correspondent toutefois pas à cette coloration mais à leurs caractéristiques propres.

Ill. 4 : une stratification d'émail du côté palatin avec ENAMEL, TRANSLUCENT T1 (blanchâtre) pour les crêtes d'émail, PEARL TRANSLUCENT PLT1 (nacre-crème).

Résultat convaincant

Avec la cuisson de glaçage, les couronnes ont déjà un aspect satisfaisant (ill. 5). Après le polissage final à la main elles dégagent beaucoup de naturel et de beauté : la perfection grâce à une harmonie entre la couleur, la forme et l'état de surface (ill. 6).

Si au premier regard on laisse de côté la couleur et les caractérisations, ces quatre couronnes doivent leur aspect naturel avant tout à leur forme et à leur état de surface (ill. 6 à 8). Les crêtes d'émail reproduites dans la zone interproximale des incisives centrales confèrent à ces deux dents une anatomie spécifique et soulignent ainsi leurs caractéristiques propres. De même la lumière qui se réfracte sur la surface qui a été travaillée manuellement contribue à rapprocher ce travail encore plus de l'exemple vivant. Avec VITA VMK Master il est possible d'obtenir un extraordinaire résultat.

Ill. 5 : couronnes en céramo-métallique après la cuisson de glaçage sur le modèle scié.

Ill. 6 : perfection au niveau de la couleur, de la forme et de l'état de surface : le bord libre translucide est bien mis en valeur et grâce à la chape métallique, les moignons décolorés ne transparaissent pas, l'opaque non plus. Nous avons de surcroît une très bonne intégration au niveau des dents voisines et des dents antérieures mandibulaires.

Ill. 7 : après le polissage final manuel, un cliché en noir et blanc facilite le contrôle final de la forme. Les petites disparités de forme et de luminosité peuvent ainsi être mieux repérées.

Ill. 8 : vue latérale depuis le côté droit : le liseré incisal translucide au niveau de la couronne de la 22 est bien visible ainsi que les mamelons naturels des incisives centrales. La chape métallique ou l'opaque ne transparaissent pas.

français Français